Vous avez enfin décroché un entretien de travail ! tant mieux ! Vous êtes enfin prêt à rentrer dans la vie active. Nous vous expliquons les différents contrats de travail qui existent.

Qu’est ce qu’un contrat de travail ?

Un contrat de travail existe dès l’instant ou vous avez décidé de travailler pour une entreprise moyennant une rémunération. Votre entretien d’embauche a été un succès, vous avez été choisi parmi tous les autres candidats, il faut donc s’assurer que votre futur employeur applique et respecte correctement le code du travail.

Le contrat de travail de fait, est un contrat de droit privé liant l’employeur et l’employé selon un document comportant certaines informations, conditions de travail et règlements. Par exemple :

  • Les coordonnées de l’employeur et de l’employé
  • La date et l’heure de l’embauche
  • La nature du contrat
  • La prestation du travail, la description des tâches, l’horaire de travail incluant les pauses ou breaks.
  • Le lien de subordination juridique
  • La fonction de l’employé
  • Sa qualification personnelle
  • Sa rémunération horaire ou forfaitaire
  • Le préavis
  • La durée des congés payés

Les différents types de contrats

Rentrer sur le marché du travail

Le contrat de professionnalisation

Il s’adresse aux jeunes âgés de 16 à 25 ans, aux demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de certaines allocations.

Le contrat d’apprentissage

Il est proposé à des jeunes travailleurs ayant obtenu une formation générale, théorique ou pratique. Ce contrat leur donne une qualification professionnelle. Tout jeune âgé de 16 à 25 ans peut entrer en apprentissage.

Par ailleurs, le salaire minimal est fixé par la loi (le salaire minimum interprofessionnel de croissance, abrégé SMIC), la convention collective (abrégé CTT) et l’accord de l’entreprise.

Le Contrat de Travail Temporaire (CTT)

Le CTT ou le contrat de travail intérimaire est proposé à ceux qui sont inscrits dans une entreprise de travail temporaire ou dans une agence d’intérim. Dans ce cas, l’entreprise embauche la personne et la paye pour la mettre à la disposition d’une autre entreprise qu’on appelle “utilisatrice”.

Ce type de contrat entraîne la signature de deux contrats : le premier conclu entre l’agence d’intérim et l’entreprise utilisatrice et le second entre le salarié et l’agence d’intérim. L’intérim est considéré comme un moyen rapide d’intégrer le monde du travail, et permet de jouir de plusieurs avantages. 

Pendant la mission, l’employé est sous le contrôle et l’autorité de l’entreprise utilisatrice.

Finalement, le CTT concerne aussi les travaux saisonniers.

Le CDD (contrat à durée déterminée)

Le contrat à durée déterminée (CDD) est signé pour une durée précise. Il peut être renouvelé mais seulement une fois et sous certaines conditions. Si l’employeur veut garder son employé au-delà de la date de fin de contrat, le CDD se transforme en Contrat à durée indéterminée (CDI).

Décrocher un CDI

Le CDI (contrat à durée indéterminée)

Le contrat à durée indéterminée (CDI) comme le terme l’indique, ne précise pas la durée d’embauche. Le salarié est dans ce cas-ci sur un emploi stable.

Après signature du contrat, l’employeur est tenu de remettre un double de la déclaration d’embauche ou du document contenant les éléments mentionnés plus haut. Ce contrat n’est pas obligatoirement écrit. 

Le CDI peut être rompu à la demande de l’employeur (le licenciement) ou de l’employé (la démission) et même après un accord commun des deux (rupture conventionnelle), les dispositions relatives au préavis, à la justification de la rupture, le suivi et aux indemnités du licenciement, doivent être respectées.

Le CDII (contrat à durée indéterminée Intérimaire)

C’est finalement comme un CDI mais pour un travail en interim. Il  est signé pour des missions plus longues pouvant aller jusqu’à 36 mois alors que les missions normales en intérim ne peuvent normalement pas dépasser les 18 mois.